Menu Fermer

Clip du Brunch « Énergie, zéro déchet : quelles solutions pour demain ? »

Retour sur le Brunch« Énergie zéro déchet » labellisé Lorraine Université d’Excellence et organisé par l’Université de Lorraine. Ce rendez-vous gourmand a été animé par Jean-Michel CROMPIN, ingénieur de recherche à l’Université de Lorraine et en charge de la direction opérationnelle de l’institut Carnot ICÉEL. La table ronde a réuni Benjamin REMY (directeur des études de l’ENSEM et chercheur au LEMTA), Jérémy GRANGE (ingénieur attaché de direction au sein de l’entreprise VALO’), Malek BOUSSALEM (dirigeant fondateur de la société REFASOL) et Philippe GOUVEIA (responsable Maintenance & Travaux neufs dans l’usine Saint-Hubert).

La transition énergétique est aujourd’hui un enjeu majeur pour lutter contre le changement climatique. Cette transition relève d’une production durable mais également d’une consommation raisonnée et optimisée de l’énergie. Ce Brunch orienté vers l’énergie zéro déchet s’est concentré sur notre consommation avec la diminution des pertes énergétiques et la sobriété énergétique.

La consommation d’énergie est très importante et peut représenter notamment dans le milieu de la métallurgie entre 20 et 25% du coût de production. L’enjeu d’une consommation énergétique raisonnée est donc de taille en entreprise. La récupération de l’énergie est une première stratégie pour limiter notre consommation mais il est possible d’aller plus loin en diminuant notre demande initiale en énergie. En effet, « la meilleure énergie est celle que l’on ne consomme pas ». Dans le domaine de l’habitat, bien que la production d’énergie provienne encore aujourd’hui majoritairement du fioul et du gaz, les priorités sont aux énergies renouvelables et à la rénovation énergétique des bâtiments pour limiter les pertes de chaleur et diminuer ainsi la consommation des particuliers.

Ainsi, des solutions existent pour passer à l’énergie zéro déchet mais cela n’est pas sans contrainte. Le facteur clé de réussite pour arriver au zéro déchet en énergie est la coopération. En effet, le zéro déchet peut être pensé au niveau d’un territoire avec des flux d’énergie qui seraient partagés entre différentes structures. Mais pour cela, une réflexion territoriale doit être menée avec la prise en compte de chaque besoin en énergie des structures présentes. Cela soulève un point important pour penser les synergies sur le territoire. Pour conclure, ces synergies pourraient permettre de résoudre l’un des problèmes majeurs dans la consommation d’énergie : le stockage.

Partager

Copier le lien dans le Presse-papiers

Copier