MBDA

Icéel principal instigateur du site MBDA de Bourges

Unique en France, l’usine permet au groupe MBDA de pouvoir démilitariser dans les meilleures conditions des munitions complexes.

Afin de pouvoir démanteler plusieurs tonnes de matériel chaque année et ce dans le plus strict respect des normes de sécurité, MBDA a fait appel au Carnot Icéel en vue de mobiliser ses compétences les plus en adéquation. C’est la technique par jet d’eau, proposée par le Critt TJFU qui a été retenue.
Le procédé permet ainsi au groupe de pouvoir proposer à ses clients, l’ensemble de la chaîne de valeur de munitions complexe, de la fabrication jusqu’au démantèlement. Cette collaboration avec le Carnot aura donné lieu à un investissement de plus de 12 M€ de la part du missilier, avec la création d’une vingtaine d’emplois permanents.

Résultant de la convention d’Oslo, signée en juillet 2009 et portant sur le bannissant des armes à sous-munitions, il y avait une nécessité de trouver un moyen sûr de démilitariser des milliers de munitions comme les missiles, obus ou roquettes à court termes.

ICÉEL s’est appuyé sur toutes ses composantes pour construire une proposition. Une recherche collaborative s’est engagée entre TJFU (Techniques Jet Fluide et Usinage) et trois des laboratoires académiques membres de l’Institut Carnot : le Laboratoire réactions et génie des procédés (LRGP), le Laboratoire de chimie physique et microbiologie pour l’environnement (LCPME) et le Laboratoire d’énergétique et de mécanique théorique et appliquée (LEMTA). Alors que le TJFU a étudié la faisabilité d’une découpe du missile non génératrice d’étincelles, le LRGP s’est occupé de la fabrication d’un polymère modèle. Le LCPME a pris en charge le traitement des effluents et le LEMTA travaillé sur la caractérisation thermique des phénomènes ayant lieu lors de la découpe.

PARTAGER CE PROJET